Audrey Kessouri, Miss Ronde Univers

A l’occasion de sa récente élection comme Miss Ronde Univers, nous avons eu la chance d’échanger avec Audrey Kessouri. Cette jeune femme originaire d’Alsace revient sur son parcours et sur les motivations qui l’ont poussées à “valoriser la femme dans toute sa diversité“. Rencontre avec une Miss qui en veut. 

audrey kessouri miss ronde univers

Bonjour Audrey, qu’est-ce que ça fait d’être Miss Ronde Univers ?

C’est un grand plaisir, c’est 8 mois d’aboutissement et d’investissement. C’est une réelle fierté, je n’y crois pas vraiment ! Je n’arrive pas y croire, mais ça ne change pas ma vie de tous les jours, ça ne change pas qui je suis ni mes valeurs. Je travaille toujours à plein temps à côté des projets que je mène. J’ai une vie comme tout le monde ! C’est une valorisation, un honneur de représenter les femmes rondes et pulpeuses du monde.

Quels ont été les critères de sélection ? Qu’as-tu dû faire pour participer à l’élection ?

C’est la même chose que pour les élections Miss Ronde classique : pas de critères d’âge ni de taille. Il faut avoir 6 de différence entre poids et taille (exemple 1m65 minimum 71 kg)

L’élection Miss Ronde Univers a eu lieu sur trois mois. Je me suis inscrite en septembre donc je me suis investie pendant 8 mois, mais l’élection n’en demande que trois. J’ai voulu prouver que je pouvais tenir sur la durée. Ce qui m’intéresse, c’est valoriser la femme dans sa diversité, pas que la femme ronde. Pendant l’élection on avait des épreuves, des projets à mettre en place. Il y avait par exemple une épreuve de chant : j’ai proposé un clip qui est sorti pour la journée du droit des femmes le 8 mars. Je ne veux pas faire les choses à moitié et m’investis pour montrer ce que sont les femmes d’aujourd’hui. 

Comment s’est déroulée l’élection ?

L’élection a lieu par internet. Il y a eu 4 délibérations du jury qui avait des critères de notation mais il y a également le soutien du public (avec des votes payants, comme dans toutes les élections). J’ai eu la chance d’avoir 160$ canadiens (105 €), ce qui est une première pour l’élection me semble-t-il. Si j’en suis là c’est surtout grâce au soutien du public !

Où se déroule la cérémonie de remise du titre ?

C’est une soirée privée à Strasbourg où j’ai invité mes proches ainsi que les médias et partenaires qui m’ont soutenue. Lors de cette soirée la couronne et l’écharpe me seront remis par mon délégué, Bruno Solari qui était aussi membre du jury.

Lors de cette soirée, je vais pouvoir faire un bilan de tout ce que j’ai fait et je vais pouvoir présenter mes projets. Les copains avec qui j’ai chanté pour le clip vont faire un live sur scène. On va avoir un défilé avec les partenaires Alsaciens, des danses brésiliennes et orientales, et bien sûr la remise du titre. Ca va être une soirée dense, variée. Je m’en réjouis d’avance de passer cette soirée là avec les gens que j’aime !

Audrey Kessouri miss ronde

Qu’est ce qui diffère des élections de miss traditionnelles ?

Ca se déroule de la même manière, sauf que l’élection ne se déroule pas sur un soir. On nous demande d’être communicatives et performantes pendant trois mois puisqu’on est évaluée à quatre reprises. Il faut être très créative et c’est ce qui a sans doute fait la différence pour moi. Il y avait 33 participantes qui venaient d’un peu plus de 10 pays différents.

Qu’est ce qui t’as donné envie de devenir Miss Ronde ?

Pour le dépassement de soi, le fait de faire des choses vraiment différentes, de pouvoir être créative. C’est un réel honneur de représenter les femmes rondes et pulpeuses du monde. Dans ma vie, je n’ai jamais été timide, mais je n’étais pas forcément bien dans ma peau et je voulais changer les choses. Je me suis dit que je ferais de chouettes rencontres qui me permettraient de me dépasser. Et ça a été le cas !

Tu sembles à l’aise avec toi même et ton corps ! Comment as-tu réussi à dépasser les dictâtes du milieu de la mode ?

Je pense que c’est le soutien des gens qui m’a fait évoluer. J’ai appris à me voir autrement. La photo a été une vraie thérapie. Quand on est encouragée par les gens qui nous félicitent ça donne envie d’aller plus loin ! On dit toujours « seul on va plus vite, ensemble on va plus loin » et c’est le « ensemble » qui m’a fait devenir ce que je suis aujourd’hui.

Quel conseil pourrais-tu donner à une femme qui voudrait se sentir mieux dans sa peau ?

C’est déjà d’apprendre à être moins dure avec soi-même. On accorde beaucoup d’importance au regard des autres, mais le nôtre aussi est dure. Ça n’aide pas de se juger mais c’est humain aussi. On ne peut pas plaire à tout le monde, mais il faut donner moins d’importance à ce que les autres disent. On se voit autrement. Je fais ce que j’aime au quotidien, si ça plait tant mieux, si ça ne plait pas tant pis. Quand on s’écoute, par rapport à ce dont on a besoin, on est plus en paix avec soi-même.
En plus, j’ai une famille formidable, des copines formidables. Je suis quelqu’un d’équilibrée parce que je suis entourée de gens géniaux. Je m’en rends compte de plus en plus !

audrey kessouri miss ronde

Quels sont tes futurs projets ? D’autres concours à venir ?

Les concours, je les ai faits. Je ne peux pas aller plus loin.

Mais j’ai pas mal de projets en cours. En ce moment je travaille sur l’ouverture d’un blog qui valorisera les femmes en général, ou présentera des personnes qui mettent les femmes en valeur. Je donnerai aussi des conseils pour apprendre à s’habiller et à s’aimer ou tout simplement à être heureux.

J’ai d’ailleurs déjà posté la première interview que j’ai réalisé avec Asmodine sur mon blog ! Mon but c’est de pouvoir remercier les gens. En utilisant ma notoriété, je veux valoriser ceux qui m’ont soutenu grâce à ce blog.

Je travaille aussi sur la création d’une exposition photo, avec Pauline Studio qui est une photographe avec qui je travaille depuis le début. On est parti d’un texte de Charlie Chaplin et nous avons photographié des femmes qui n’ont jamais posé et qui sont très différentes les unes des autres du point de vue style, morphologie ou âge. On veut parler de la femme dans tous les états, dans toute sa diversité. Le texte parle d’estime de soi, d’authenticité, d’amour, de savoir vivre, bref de la vie ! Avec ma photographe, on avait cette idée de travailler sur cette exposition parce que c’était important pour nous. On voudrait l’exposer dans des endroits variés pour la faire découvrir au plus de monde possible.

J’ai aussi organisé des défilés pour des marques avec des personnes qui n’ont jamais défilé. Je veux que les gens se sentent concernés en faisant défiler des personnes qui leur ressemblent.

Je souhaite participer également à l’aventure Cap Femina avec ma coéquipiere Katia. Il s’agit d’un raid solidaire 100 % féminin au Maroc organisé par l’agence Maïenga, organisatrice du Rallye Aïcha des Gazelles depuis 1990. En 4×4, Quads ou SSV, le Cap Fémina Aventure permet de découvrir le Maroc autrement. Pour cela, je suis en recherche de sponsors et de soutiens qui m’aideront à valider mon inscription.. Si vous souhaitez soutenir une belle cause et pour plus d’informations, n’hésitez pas à me contacter sur mon blog et visiter le document de présentation du projet.

Un mot pour toutes celles qui nous lisent ?

De l’amour : amour de soi, amour des autres.

Merci ! Je ne peux que remercier les gens pour tout ce que je vis. Merci Asmodine de m’avoir interviewée deux fois. C’est grâce à tout ça que j’en suis là aujourd’hui !

Vous pouvez également retrouver Audrey sur son blog.

About the Author

Eva

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Stylée à vélo !

fermeture-asmodine-newsletter

Bonjour, 

Cet article semble vous plaire ! N’en loupez aucun en vous inscrivant à notre newsletter mensuelle.