Liquid Speed : Reebok lance la semelle imprimée en 3D

Alors que toutes les grandes marques surfent sur la révolution des imprimantes 3D, le géant Reebok se décide également à suivre le mouvement et lance la semelle imprimée en 3D pour les baskets Liquid Speed. Une petite révolution pour cette marque qui produit grâce à cette technique une basket au design étonnant.

Liquid Speed et sa semelle révolutionnaire 

Bill Mc Innis ingénieur de la basket Liquid Speed de ReebokBill Mc Innis, ancien ingénieur de la NASA est actuellement le responsable de l’équipe “The Reebok future team” (l’équipe innovatrice chez Reebok). Son équipe et lui ont réussi à produire des chaussures sans utiliser de moule pour semelle. C’est une technologie révolutionnaire, qui permet une production sur place (plus besoin de faire faire des semelles à l’autre bout du monde) de la semelle. Cette technique permet donc de relocaliser la production des semelle mais également de diminuer les couts de production des moules à semelle très cher (il en faut un par taille). Cette innovation “permet de concevoir et de créer une chaussure sportive à haute performance, plus rapidement et plus efficacement que jamais auparavant” explique Bill McInnis. Cette nouvelle semelle a été conçue et assemblée aux USA, avec une collaboration entre trois parties : Reebok, BASF et le groupe RAMPF.

Conceptionde la Liquid Speed

La Liquid Speed utilise une technique d’impression en 3D. Des robots sont programmés pour créer une semelle entière, sans moule, en dessinant des couches avec unimpression de la semelle liquid speed de reebok matériel liquide de haute énergie appelée “Liquid Factory”. Apparemment cela fonctionnerait mieux qu’une semelle en caoutchouc. La semelle est donc malléable puisqu’elle entoure le pied en l’enlaçant pour une sensation complète du terrain. Une meilleure absorption et restitution d’énergie sont produites à chaque pas. C’est une révolution sensorielle ! “L’usine liquide n’est pas juste une nouvelle façon de faire des choses, c’est une nouvelle vitesse de faire des choses.” (selon Malt O’Toole, le Président de Reebok).

 

Liquid Speed, une édition limitée

LaLiquid Speed, disponible en blanc et en noir. Une édition limitée Reebok. chaussure “test” se décline en deux coloris, noire ou grise et a été produite à seulement 300 exemplaires pour  le prix de 189,50$ (à peu près 170 euros). Elle est déjà en rupture de stock sur le site américain de la marque.  La semelle et les lacets ne semblent faire qu’un, le but étant d’améliorer les sensations pour l’ensemble du pied lorsqu’on court. Cette chaussure a un look intéressant, plutôt futuriste. Les produits seront personnalisables à souhait.  Les semelles ont un retour d’énergie jamais atteint auparavant : le double d’une semelle traditionnelle en caoutchouc ! Nous pensons que cela va intéresser les sportifs ! Autre atout indéniable, les chaussures seraient produites sur leur site de production équipée de la “Tech Liquid Factory” à Lincoln aux Etats-Unis alors que jusqu’à présent la marque produisait toutes ses chaussures en Asie. Ceci permettra un lien de proximité entre création et production et une gestion plus facile du contrôle qualité.

La 3D n’en est pourtant pas à son coup d’essai puisque la marque Nike avait déjà lancé la basket imprimée en 3D pour le JO 2016.

 

About the Author

Asmodine

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gardez vous miches au chaud, il est temps d’acheter un manteau !

gif femme porte manteau

Trouver mon manteau !

fermeture-asmodine-newsletter

Bonjour, 

Cet article semble vous plaire ! N’en loupez aucun en vous inscrivant à notre newsletter mensuelle.