Tricote Moi un Tattoo, le tricot revisité

Tricote moi un tattoo, c’est d’abord deux personnes : Caroline Juteau et Vadim Ouaki, tous les deux passionnés par l’art et la mode. C’est aussi deux univers qui fusionnent et se mélangent : celui du tricot et celui du tatouage. Deux univers bien différents, le côté trash du  tatouage qui vient donner un pep’s à l’idée désuète, voire ringarde qu’on se fait du tricot.

tricote moi un tattoo lille maison de mode

Tricote moi un tattoo est une marque streetwear qui lie deux jeux d’aiguilles, deux techniques similaires à respecter, deux univers : celui du tatouage et celui du tricot.

Ce que Caroline et Vadim aiment dans le tatouage c’est l’oldschool avec ses couleurs primaires, le noir et le blanc. Et il s’avère que les règles pour le tatouage oldschool sont les mêmes que celles du jacquard : un contour et pas plus de six couleurs !

Le tatouage est pour Tricote moi un tatto une source inépuisable d’inspiration. La dernière collection est d’ailleurs inspirée de l’univers carcéral russe, où chaque tatouage possède une symbolique. Cette idée leur est venue en regardant le film de Cronenberg Les promesses de l’ombre dans lequel on peut découvrir de nombreux tatouages et leur sens profond. Un exemple ? Le nombre de cloches correspond aux nombres d’années passées en prison !

tricote moi un tattoo lille maison de mode

Pour ceux préférant les univers plus fleuris, ils se sont également inspirés du Japon en reproduisant des fleurs sur leurs sweats. Mais attention, dans la tradition japonaise toutes les fleurs ne doivent pas être assemblées. Par exemple, hors de question de mettre des chrysanthèmes avec des roses. Vous pouvez être sûr que chez Tricote moi un Tattoo, rien n’est laissé au hasard !

Qui est le couple à l’origine de Tricote moi un tattoo ?

Caroline Juteau, la styliste du duo Tricote moi un Tattoo, a commencé ses études par deux écoles de mode : LISAA et Chardon Savard à Paris où elle enseigne désormais. Elle complète ensuite sa formation à Brighton, chez nos confrères anglais très forts en tricot, où elle se spécialise dans le tricot avant de partir pour Barcelone apprendre la sérigraphie. Elle fonde ensuite Tricote moi un Tattoo en 2014.

Vadim Ouaki, lui, est photographe. Il a beaucoup travaillé dans le monde de la mode, en photographiant des bijoux, des looks, mais également des mariages. C’est l’amour qui a réuni ces deux passionnés, et on en est ravi !

Mais pourquoi le tatouage ?

Cette envie de travailler cet art leur est venue aux travers de rencontres, particulièrement durant le séjour en Espagne de Caroline où un ami tatoueur lui a expliqué les significations cachées derrière chaque tattoo. Cet univers iconographique est donc devenu pour eux une source inépuisable d’inspiration.

Mais une source d’inspiration qui demande du travail ! Pour leur collection été qui sera présentée au Who’s Next, ils travaillent depuis maintenant un mois à l’élaboration de l’imprimé, et ils n’en sont qu’à l’étape du dessin.

tricote moi un tattoo lille maison de mode

Quel est le processus de fabrication d’une pièce Tricote moi un tattoo ?

Tout d’abord, ils choisissent leurs inspirations. Rien n’est laissé au hasard dans le choix du motif tatouage !  Entre étude des symboliques, dessins, placement et proportions, le rendu final est étudié pour être parfait. Ensuite, ils retravaillent le motif sur l’ordinateur où un pixel équivaut à une maille. Enfin, ils réalisent de grands panneaux de tricots, les découpent et assemblent les pièces avec le molton. C’est là que naissent leurs sweats, vestes, bananes,… , 100% made in France !

Du motif marin au tatouage de taulard, tout dans le tatouage intéresse le couple de Tricote moi un tattoo. Ils suivent l’évolution du tatouage et les différents courants qui arrivent petit à petit. Comme dans l’art, quoi ! En ce moment, ils ont une grande passion pour ce qu’on appelle l’« ignorant style », c’est-à-dire les dessins d’enfants, un peu simplistes avec des icônes et des messages rigolos.

Et qu’est ce qui leur plait le plus dans le tricot ? C’est la technique ! Caroline pense que la technique n’est pas assez mise en avant, alors qu’on peut faire tout ce qu’on veut avec le tricot : volumes, ajourés, trous, broderie, dentelle… C’est une technique magique

tricote moi un tattoo lille maison de mode

Où trouver les vêtements de Tricote moi un tattoo ?

On peut retrouver leurs créations sur leur site, mais aussi à L’appartement français à Paris, au Vestiaire Général, et pour les Lillois dans leur boutique au 62, rue du Faubourg des Postes du mercredi au samedi de 14h à 19h.

About the Author

Eva

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gardez vous miches au chaud, il est temps d’acheter un manteau !

gif femme porte manteau

Trouver mon manteau !

fermeture-asmodine-newsletter

Bonjour, 

Cet article semble vous plaire ! N’en loupez aucun en vous inscrivant à notre newsletter mensuelle.